Site du Journal tout l’immobilier - hebdomadaire tous ménages (158’765 exemplaires Certifiés remp/FRP)

Perrier Arriola

L’entreprise Perrier Arriola crée de l’économie d’énergie grâce à la ventilation respectant notre environnement

La nécessité d’économiser l’énergie a incité l’entreprise genevoise Perrier Arriola à proposer un système écologique de ventilation complètement novateur. C’est dans une belle maison de village à Arare, entourée d’un grand jardin, que l’entreprise Perrier Arriola est installée. Dès ses débuts, en 1973, elle se distingue par son sens de l’innovation. Une caractéristique qui ne l’a jamais quittée depuis et dont elle fait aujourd’hui encore la démonstration en se spécialisant dans la ventilation hygrométrique. «Il existe une vraie demande pour un système permettant de réaliser des économies d’énergies substantielles, explique Pery Arriola, à la tête de Perrier Arriola. La ventilation hygrométrique permet un gain énergétique allant jusqu’à 5% au minimum de l’indice de chauffage de l’immeuble. Avec une ventilation classique, qui fonctionne en continu, quelques milliers de mètres cubes d’air réchauffés sont perdus chaque jour dans chaque immeuble équipé d’une ventilation en simple flux. En revanche, le sytème de ventilation hygrométrique, qui ne se met en marche que lorsque le besoin hygrométrique est réel, permet une économie importante puisque dans le pire des cas, l’on n’évacuera au maximum que la moitié de la quantité d’air chaud qu’expulserait une ventilation classique». Ventilation à la carte Le système de ventilation hygrométrique proposé par Perrier Arriola assure un renouvellement d’air correct dans tout le logement en permettant à cet air de rentrer dans l’habitation de manière contrôlée et d’être évacué dans les pièces dites humides comme la cuisine ou la salle de bains, là-aussi de manière contrôlée». Le procédé limite ainsi les déperditions thermiques dans les pièces inoccupées et permet de ventiler correctement les pièces où les besoins existent. Les appartements les plus occupés bénéficient donc davantage de ventilation, afin d’offrir une meilleure qualité d’air intérieur, tandis que ceux moins occupés ont un débit d’air plus faible, entraînant ainsi des économies d’énergie sur le chauffage et sur la consommation électrique du moteur. «Ce système convient à tous les types d’immeubles, quelle que soit leur taille, ainsi qu’aux maisons individuelles, précise Pery Arriola. D’ici une dizaine d’années, je suis convaincu que ce procédé sera largement majoritaire». La standardisation prochaine des demandes de subvention devrait également favoriser le développement de la ventilation hygrométrique, de même que le retour rapide sur investissement qui s’en suit. «Sur un immeuble de 16 appartements, l’économie réalisée avec un système hygrométrique est de l’ordre d’au minimum 1445 francs par an». La maîtrise des débits et des coûts Parallèlement, en plus de concillier qualité d’air intérieur et économies d’énergie, la ventilation hygrométrique offre différents avantages liés à la réduction des coûts statistiques moyens, ainsi que lors de la construction et notamment lors de la rénovation d’immeubles. Pour la réfection d’un bâtiment et sa mise en conformité énergétique, il est très difficile d’implanter des systèmes double flux vu la grandeur des monoblocs et vu le peu de place à disposition pour le passage des gaines de pulsion allant jusqu’aux appartements et des gaines de prise d’air neuf et évacuation, sans compter les travaux inhérents de maçonnerie, carottage des dalles, frais de rhabillage et peinture ainsi que des travaux de chauffage et de sanitaire pour l’alimentation des monoblocs double flux. La ventilation hygrométrique permet d’économiser l’ensemble de ces postes et de récupérer les réseaux d’évacuation existants, seuls le ventilateur et les bouches d’aspiration sont remplacés, un nettoyage des conduites préalable est nécessaire afin d’assurer leur continuité et leur étanchéité. De ce fait le temps d’intervention est considérablement réduit, et ceci sans nuisance ou dégradation de l’appartement. Odile Habel

Telecharger au format PDF